preloader
Lydra charge...

Le DevOps ça vient d’où ?

Quelle est la petite histoire derrière le terme DevOps ? Loin d’être anecdotique, elle donne des pistes sur l’importance de ce mouvement pour les entreprises numériques d’aujourd’hui.

 

L’histoire

En 2007, Patrick Debois qui était alors administrateur système consultant s’occupait d’une migration de données pour le gouvernement belge. Il souffrait tous les jours des problèmes de communication entre les administrateurs système (Ops) et les développeurs (Dev) qui l’empêchaient de mener à bien sa mission. À tel point qu’il réfléchissait constamment pour régler ce problème. Ce n’est pas le seul, car Andrew Shafer et Lee Thompson ont même nommé ce problème : le Mur de la confusion. Nous traiterons spécifiquement de ce sujet dans un autre article.

En août 2008, il rencontre Andrew Shafer à la suite d’une conférence agile de Toronto. Ce développeur voulait présenter un sujet sur l’infrastructure agile, mais il a été contraint d’annuler son talk devant le manque d’intérêt pour celui-ci. Pourtant, Patrick était vraiment intéressé par ce sujet comme nous avons pu le constater. Ils se rencontrèrent et discutèrent longuement de cette problématique qui obnubilait Patrick. Ils ont ensuite créé l’« Agile Systems Administration Group ».

En juin 2009, Patrick ne peut pas se rendre à la conférence « 10 Deploys Per Day: Dev and Ops Cooperation at Flickr » de John Allspaw et Paul Hammond au Velocity O’Reilly. Il en parle sur Twitter et Paul Nasrat lui répond qu’il devrait peut-être organiser son propre événement en Belgique.

 

Le 30 octobre 2009, il organise donc lui-même un événement. Comme il trouve que le nom « Agile Administration System » est trop long, il lance, tout simplement, les premiers DevOpsDays à destination des « développeurs » et « opérationnels » (administrateurs système). Pendant la conférence, Twitter voit fleurir le hashtag #DevOps qui devient instantanément viral.

 

Et maintenant ?

Depuis, le mouvement évolue, se structure, les outils apparaissent et se développent. Les bonnes pratiques se partagent et de plus en plus d’entreprises rejoignent ce mouvement.

Les piliers fondateurs de la culture DevOps se sont aussi formalisés :

  • Améliorer la communication dans les services informatiques et plus généralement dans l’entreprise.
  • Dédramatiser les erreurs pour en faire des sources d’apprentissage et d’amélioration.
  • Appliquer des changements plus petits, mais plus fréquents.
  • Automatiser les tâches les plus chronophages.
  • Mesurer tous les indicateurs qui pourraient être pertinents.

 

Notre avis
Pour nous, ce mouvement est une évolution du mouvement Agile. Ou comment l’agilité a touché les Ops ! Chez Lydra, nous pensons aussi que le mouvement DevOps a tout intérêt à se rapprocher du mouvement des artisans développeurs. C’est pour cette raison que nous nous surnommons les artisans DevOps.

Si vous voulez rejoindre le mouvement DevOps francophone, inscrivez-vous aux Compagnons du DevOps.

Source : The Incredible True Story of How DevOps Got Its Name

Photo by rawpixel on Unsplash

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *